Le marché que représente la toile Internet est très concurrentiel. Toutes les organisations (entreprises, institutions, organismes…) y prennent place en construisant leur site. Aujourd’hui, on compte plus d’un milliard de sites Internet et plus de trois milliards et demi d’utilisateurs d’Internet au quotidien, l’augmentation est soutenue et rapide comme le démontre le site internetlivestats.com qui livre en temps réel les différentes statistiques concernant Internet. Plus d’un tiers de ces sites sont référencés par les moteurs de recherche. Le référencement web est un levier indispensable pour asseoir sa notoriété et augmenter sa visibilité afin d’engager, de convertir et de fidéliser les clients.

Qu’est-ce que le référencement web ?

Le référencement web consiste, d’abord, à indiquer l’existence d’un site aux moteurs de recherche pour figurer dans leurs index, et surtout, à améliorer son positionnement et sa visibilité sur les pages de résultats de ces moteurs, en utilisant plusieurs techniques d’optimisation. Le référencement web se décline en deux approches principales qui  appartiennent au marketing exercé sur les moteurs de recherche, à savoir le référencement payant et le référencement naturel.

Le référencement payant désigne le référencement publicitaire ou encore les liens sponsorisés. C’est une méthode pour acquérir de la présence et de la notoriété sur les moteurs de recherche moyennant un payement, dont les résultats apparaissent à court terme. Il implique une transaction entre l’éditeur du site et les moteurs de recherche dans le but d’acheter des mots clés pour être placé en première position dans les liens commerciaux en haut des résultats.

Le référencement naturel ou organique, consiste à optimiser un site Internet (que ce soit au niveau de sa structure ou de son contenu éditorial) pour que les moteurs de recherche aillent lui attribuer un bon positionnement dans les résultats selon sa qualité et sa pertinence rédactionnelle. Le référencement naturel est un travail de longue haleine, dont les résultats apparaissent progressivement et à long terme.

Le référencement web : quelle stratégie pour une entreprise ?

Une question récurrente en matière de référencement web se pose : est-il plus judicieux de laisser le référencement naturel donner ses résultats progressivement ou bien de s’orienter vers le référencement payant en engageant des compagnes de liens sponsorisés ?

En effet, avec le référencement payant, le trafic peut augmenter rapidement et cela générerait des taux de conversion acceptables. De surcroit, le référencement payant permet d’avoir un contrôle sur le budget publicitaire et sur l’évaluation des performances (conversions, chiffres d’affaires, retour sur investissement…). Cependant, les effets de ce référencement sont éphémères, ils s’estompent avec l’arrêt de la campagne de mots-clés.

Pour renforcer une visibilité durable, une entreprise ne doit pas négliger dans sa stratégie le référencement naturel dont les effets apparaissent progressivement, mais d’une façon pérenne. Une stratégie alliant le référencement publicitaire et le référencement naturel semble pertinente à court et à long terme, car les deux approches s’influencent mutuellement pour optimiser le référencement web : le référencement payant permet de générer du trafic pour un retour sur investissement rapide pendant que le référencement naturel s’installe progressivement pour asseoir une visibilité durable tout en générant un trafic à la marge.

Sofiane Idir

Partager:

https://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/07/optimisation_du_refe_ukEI7-1024x561.jpghttps://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/07/optimisation_du_refe_ukEI7-150x150.jpgSofiane Idir.TechnologieLe marché que représente la toile Internet est très concurrentiel. Toutes les organisations (entreprises, institutions, organismes...) y prennent place en construisant leur site. Aujourd'hui, on compte plus d'un milliard de sites Internet et plus de trois milliards et demi d'utilisateurs d'Internet au quotidien, l'augmentation est soutenue et rapide comme...Journal économique, culturel et social