Après Vancouver en 2013 et Le Cap Town en 2014, la ville de Séoul[1] a fait preuve d’un réel engagement en faveur de la durabilité. Plusieurs efforts ont été nécessaires cette année pour accroitre l’utilisation de l’énergie solaire et réduire les émissions de transport grâce à des carburants plus écologiques et la construction de plusieurs voies de bus et des programmes de covoiturage.

L’idée au départ a été lancée en 2010 par l’Organisation World Wildlife Fund (WWF) qui a créé un programme pour mobiliser plusieurs villes en Suède pour lutter contre le changement climatique et pour trouver des solutions à ce problème environnemental compte tenu du fait que les villes produisent près de 70 pour cent des gaz à effet de serre. Le programme nommé « Le Défi des villes Une heure pour la Terre » a encouragé des villes à faire des actions en faveur des énergies renouvelables et à bâtir un avenir plus durable. Cette année 163 villes représentant 16 pays ont décidé d’accepter le défi.

Vancouver une ville durable

Plusieurs villes ont réussi le défi au niveau national, telle que la ville de Belo Horizonte au Brésil, Cordoue en Espagne, Evanston aux Etats-Unis, Göteborg au Suède, Hatyai à Thaïlande, Jakarta, Indonésie, Lahti, en Finlande, Montería, Colombie, Paris, France, Petaling Jaya, Malaisie; Puebla, au Mexique; Ville de Singapour, Singapour; Thane, en Inde; Tshwane, Afrique du Sud et à Vancouver au Canada qui a été nommée capitale canadienne du Défi des villes en 2015 pour les efforts qu’elle a fourni en faveur de l’énergie renouvelable et les initiatives qu’elle a réalisé dans l’optique de la durabilité.

Les conditions du défi

Les villes participantes ont été mises au défi de proposer des plans avec des actions concrètes pour lutter contre le changement climatique dans les prochaines années dans plusieurs domaines tels que : la construction, le transport, l’énergie et les systèmes alimentaires pour arriver à une ville verte qui améliorera le niveau de vie des habitants.

Chaque pays élie sa ville qui va jusqu’au deuxième tour ou il y aura un jury international d’experts qui évalue, selon des critères environnementaux, les efforts écologiques des villes concernant le problème du changement climatique.

[1] http://wwf.panda.org/wwf_news/?243831

Partager:
https://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/02/seoul-640x469.jpghttps://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/02/seoul-640x469-150x150.jpgAkhlasse HamdanEnvironnementAprès Vancouver en 2013 et Le Cap Town en 2014, la ville de Séoul a fait preuve d’un réel engagement en faveur de la durabilité. Plusieurs efforts ont été nécessaires cette année pour accroitre l'utilisation de l'énergie solaire et réduire les émissions de transport grâce à des carburants plus...Journal économique, culturel et social