Arrivée au Québec en 2004, l’artiste béninoise Carine poursuit son petit bonhomme de chemin en multipliant ses collaborations fusionnelles qui la conduisent à participer aussi bien à des comédies musicales tels que Mahalia Jackson ainsi qu’a de nombreux autres évènements notamment avec les productions des Nuits d’Afrique comme sera le cas le 22 février prochain au Club Balattou dans le cadre de la programmation Rencontre De La Nouvelle Génération.

Carine au micro est le nom de scène que porte l’artiste qui justement lancera le 21 février son premier EP O La Si à la salle O Patro Vys qui se situe à l’Avenue du Mont-Royal en plateau de Montréal.

Cet EP qui réunit cinq titres (To Le Tame Nam’, Lonlon, Adje DaDa, Ma No Te Kpo Wo, Eno Nye) est une invitation à la danse à travers les rythmes jazz et africains. À l’écoute de chaque titre, on ressent le rythme soutenu de la musique qui est savamment combinée avec la voix de cette artiste ne vous laissera pas indiffèrent.

Sa musique est sensuelle, suave et vous donne l’impression d’être sous le soleil.

Réda Benkoula

Partager:

https://linitiative.ca/wp-content/uploads/2018/02/5a788d25df7a2.jpeghttps://linitiative.ca/wp-content/uploads/2018/02/5a788d25df7a2-150x150.jpegRéda BenkoulaMusiqueArrivée au Québec en 2004, l’artiste béninoise Carine poursuit son petit bonhomme de chemin en multipliant ses collaborations fusionnelles qui la conduisent à participer aussi bien à des comédies musicales tels que Mahalia Jackson ainsi qu’a de nombreux autres évènements notamment avec les productions des Nuits d’Afrique comme sera...Journal économique, culturel et social