Écrit et réalisé par Karim Sayad, « Des moutons et des hommes » (Of Sheep And Men) (kbech wa rijal) est présenté à la 20ème édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) dans la section L’esprit des lieux.

Après avoir réalisé « Babor Casanova » en 2015, Karim Sayad revient avec un nouveau film documentaire qui met en avant le quotidien, à travers le regard de sa caméra qui sillonne les hauteurs de la ville d’Alger et ses quartiers populeux au contact de Habib et de Samir qui ont chacun un intérêt pour « les moutons ».

Si le jeune Habib Halfaya prépare son animal El Bouq pour les combats, Samir Meflah quant à lui en fait un usage plus commercial à travers l’achat et la vente de moutons qui serviront de sacrifice pour la fête de l’Aïd.
Aïd el Adha se rapproche pendant que l’œil de la caméra alterne les prises de vues entre le quotidien de chacun pour mieux connaitre les deux personnages.

Habib a 16 ans et il vend des tickets de bus. Il confie avoir arrêté ses études et il veut s’en sortir en remportant des combats avec El Bouq, qu’il prend en photo pour en faire la promotion sur la page Facebook (El hadra fi mayou). Il prend soin de son mouton qu’il nourrit et qu’il tond, car il veut le garder. Il ne souhaite pas que sa bête soit sacrifiée.

Samir pour sa part ne veut pas faire des combats à ses moutons qu’il surnomme Hitler, Saddam, Belahmar, Vidal, etc. Il a une douzaine de montons qui sont déjà réservées à des clients.
La quarantaine passée, Samir se débrouille comme il peut pour gagner sa croute et nourrir sa famille.

Les images de la pauvreté et de la précarité sont poignantes dans ce documentaire qui fait preuve d’authenticité pour suivre le vécu sans artifices. Autant dire que le mouton pourrait être un prétexte pour le réalisateur helvetico-algérien de refléter une certaine image de la société Algérienne.

L’Algérie change et pas nécessairement pour le mieux à l’image de l’apparition de nouveaux phénomènes symptomatiques d’une société qui se recherche. Les combats de moutons font leur apparition et ils sont organisés un peu partout : Dans un stade à Alger en pleine nuit, ou dans la périphérie de Constantine où l’on assiste à la victoire de Ramirez, le nouveau mouton champion d’Algérie! Pourtant, tout ceci n’empêche personne d’être conscient de la difficulté du quotidien.

Aujourd’hui on célèbre la victoire des moutons…et demain ils seront sacrifiés.

Réda Benkoula

Partager:

https://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/11/Of-Sheep-and-Men-Des-Moutons-Et-Des-Hommes-كباش-و-رجال.jpghttps://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/11/Of-Sheep-and-Men-Des-Moutons-Et-Des-Hommes-كباش-و-رجال-150x150.jpgRéda BenkoulaRIDMÉcrit et réalisé par Karim Sayad, « Des moutons et des hommes » (Of Sheep And Men) (kbech wa rijal) est présenté à la 20ème édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) dans la section L’esprit des lieux.Après avoir réalisé « Babor Casanova » en 2015, Karim...Journal économique, culturel et social