Plus que jamais en 2017, alors que le contexte économique favorise des séjours de proximité et que le Canada célèbre son 150e anniversaire, l’Ontario s’avère une destination de choix pour les Québécois. Facilement accessible en voiture, en train ou en avion, les vacanciers n’y perdent pas au change et en ont pour leur argent grâce à une étonnante diversité d’attraits. Afin de mieux découvrir cette province voisine encore souvent trop méconnue, Ulysse propose le seul guide touristique en français sur la destination. Débordant de bons plans, de secrets bien gardés et de bonnes adresses, ce compagnon de voyage renferme une sélection d’expériences qui permet de découvrir le meilleur de l’Ontario et de combler toutes les attentes.

Ne rien manquer!

Que l’on choisisse de vibrer au rythme de la cosmopolite Toronto, d’explorer les grands musées nationaux d’Ottawa, de se laisser éblouir par les formidables chutes du Niagara, de parcourir la Route des vins ou de partir en escapade nature dans les magnifiques régions des Grands Lacs et des Mille-Îles, le guide propose une sélection d’adresses triées sur le volet qui plaira à toutes les bourses. Campings dans les parcs nationaux, chaleureux B&B, hôtels-boutiques branchés, sympathiques petits restos de campagne ou grandes tables raffinées : tous les voyageurs garderont des souvenirs marquants de leur séjour ontarien grâce aux suggestions fournies.

5 sites naturels éblouissants en Ontario

L’Ontario possède de fort beaux et vastes sites naturels.

Que vous décidiez de vous rendre sur les dunes du parc Sandbanks à l’île de Quinte ou que vous choisissiez de marcher dans les sentiers de l’île Manitoulin, ou encore que vous préfériez les lacs du parc Algonquin ou l’une des plages bordant le lac Huron au parc de la Péninsule-Bruce ou le lac Érié au parc de la Pointe-Pelée, l’Ontario aura de quoi vous combler.

Voici 5 sites naturels ontariens qui vous éblouiront.

1) Sandbanks Provincial Park

Sur l’île de Quinte s’étend le Sandbanks Provincial Park, qui protège des dunes remarquables, parfois hautes de 25 m, à l’écosystème fragile. Il est également réputé pour ses deux magnifiques plages de sable, que d’aucuns qualifient de plus belles dans cette partie de l’Ontario.

On peut y planter sa tente; cependant, le parc étant très populaire, il est préférable de réserver avant de s’y rendre. En hiver, on peut le sillonner en skis de fond, 10 km de pistes étant entretenues.

2) Île Manitoulin

Terre paisible renfermant une centaine de lacs, de mignons villages et de pittoresques hameaux, l’île Manitoulin, la plus grande du monde en eau douce, a de quoi plaire aux personnes à la recherche de paysages champêtres et d’une nature sereine.

Très propice à la randonnée à pied et aux promenades en vélo, l’île, avec ses longues plages de sable blanc, ses côtes bordées par des eaux où abondent les poissons et ses sentiers de randonnée, offre bien des ressources naturelles pour divertir l’amateur d’activités de plein air.

3) Algonquin Provincial Park

Couvrant 7 630 km² de territoire protégé de l’exploitation forestière, l’Algonquin Provincial Park, vaste parc sauvage, réserve aux visiteurs des paysages fabuleux. Depuis plus de 100 ans, le parc ne cesse de susciter l’engouement auprès des amateurs de plein air, qui viennent y retrouver des lacs miroitants, des rivières qui serpentent, des forêts d’érables, de bouleaux et de conifères, des clairières couvertes de bleuetières, des mammifères comme l’ours noir, l’orignal, le castor, le chevreuil ou le raton laveur.

4) Parc national de la Péninsule-Bruce

Le parc national de la Péninsule-Bruce est le paradis des randonneurs et des baigneurs. Du côté de la baie Georgienne, la spectaculaire plage d’Indian Head Cove recueille tous les suffrages.

Tandis que certains baigneurs goûtent aux eaux fraîches, couleur émeraude, de la baie, d’autres profitent des températures plus clémentes du rivage du lac Huron, où la Singing Sands Beach est réputée pour ses couchers de soleil.

Elle tire son nom du son que crée le vent en se frottant aux milliards de grains de quartz contenus dans le sable.

5) Parc national de la Pointe-Pelée

À l’extrême sud-ouest de l’Ontario, une pointe de terre s’avance dans le lac Érié : la pointe Pelée, bordée de marais. Refuge d’une faune variée, ce site est protégé par le parc national de la Pointe-Pelée, qui offre d’agréables sentiers de randonnée.

Les longues passerelles de bois qui s’enfoncent dans les marais et qui permettent l’observation de multiples espèces dans leur environnement naturel ajoutent à l’attrait de ce parc fascinant, où l’on a observé près de 350 espèces d’oiseaux. On y trouve également quelques plages.

Source : Guides de voyage Ulysse

Partager:

https://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/07/niagaga-falls.jpghttps://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/07/niagaga-falls-150x150.jpgadminTourismePlus que jamais en 2017, alors que le contexte économique favorise des séjours de proximité et que le Canada célèbre son 150e anniversaire, l’Ontario s’avère une destination de choix pour les Québécois. Facilement accessible en voiture, en train ou en avion, les vacanciers n’y perdent pas au change et...Journal économique, culturel et social