Disposer de suffisamment d’argent pour subvenir à ses besoins est parfois difficile, surtout pour les ménages à faible revenu. Et si une augmentation de salaire s’avère pour la plupart d’entre nous la bienvenue, elle peut parfois s’avérer un cadeau empoisonné pour certains ménages à faible revenu puisque le passage à un certain seuil d’imposition peut leur faire perdre l’accès à des crédits d’impôt ou à certains programmes socio-fiscaux. Parfois, l’augmentation salariale, si minime soit-elle, peut leur faire perdre davantage d’argent que la valeur de la bonification accordée.

Le bouclier fiscal est une nouvelle mesure, qui prend la forme d’un crédit d’impôt remboursable compensant la réduction des montants de certains programmes socio-fiscaux et crédits, conséquence de l’augmentation du revenu familial. Parmi ces crédits, notons la prime au travail, le crédit pour frais de garde d’enfants, le crédit d’impôt pour solidarité et la prime aux travailleurs d’expérience.

Ces crédits et programmes sont calculés en fonction du revenu familial. Ainsi, une augmentation de salaire (selon le montant de la hausse salariale) pourrait s’avérer pénalisante, car certains travailleurs pourraient passer à une tranche d’imposition plus élevée. Aussi, pour inciter ces contribuables à faible revenu à demeurer actifs sur le marché du travail, le gouvernement provincial protège ces quatre crédits d’impôt contre les augmentations de revenu avec la création du bouclier fiscal.

Pour en bénéficier, le contribuable ne doit effectuer aucune démarche administrative car le montant du bouclier sera calculé à partir des grilles de calcul de la déclaration de revenus. Ainsi, au lieu d’additionner le montant total de l’augmentation de salaire, on ne retiendra que 25 % de celle-ci. Finalement, il faut savoir que ceux qui seraient tentés de placer leur augmentation de salaire dans un REER pour bénéficier de la protection du bouclier en réduisant leur revenu ne pourront y avoir accès car le calcul s’appliquera au revenu gagné et non, au revenu imposable.

Martine Dallaire

Partager:

https://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/05/Le-bouclier-fiscal.jpghttps://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/05/Le-bouclier-fiscal-150x150.jpgMartine Dallaire.FinancesDisposer de suffisamment d’argent pour subvenir à ses besoins est parfois difficile, surtout pour les ménages à faible revenu. Et si une augmentation de salaire s’avère pour la plupart d’entre nous la bienvenue, elle peut parfois s’avérer un cadeau empoisonné pour certains ménages à faible revenu puisque le passage...Journal économique, culturel et social