Les Montréalais, ô combien étaient nombreux à la salle des spectacles Métropolis, n’oublieront pas de sitôt, la soirée d’ouverture de la 31e édition du Festival International Nuits d’Afrique, animée par le groupe sénégalo-québécois Noubi Trio et le duo malien Amadou et Mariam.

C’est au trio afro-acoustique Noubi d’ouvrir le bal pour transporter le public dans son univers original où s’enchevêtrent mélodieusement plusieurs influences musicales, du traditionnel africain, comme Khalam et Kora, au reggae, pop, funk et jazz. Accompagné par deux virtuoses, Vincent Duhaime Perreault à la guitare et Carlo Birri à la basse, Noubi, jouant du cajon, a laissé libre cours à sa voix chaude et mystique pour gratifier l’assistance de plusieurs morceaux de son nouvel extended play. A travers ses titres évocateurs, Légui, Nanela, Mamadou ou encore Djan-djan, Noubi a interpelé le public avec des sujets engagés tels que la violence faite aux femmes, l’immigration clandestine et le développement de l’Afrique.

Après ce prélude afro-acoustique, le public montréalais était impatient de revoir le couple, Amadou et Mariam, un habitué de la scène québécoise depuis plusieurs années. L’entrée en scène d’Amadou et Mariam a mis Métropolis en effervescence, annonçant une soirée joyeusement chaude et endiablée. Au menu de l’afro-disco de ce duo légendaire, d’abord les grands classiques ayant fait sa renommée, Je pense à toi, Dimanche à Bamako, Batoma, …avant d’interpréter leur nouveau single Bofou Safou, extrait de leur nouvel extended play, intitulé La Confusion. Bofou Safou est une expression dans le bambara malien qui qualifie toute personne qui se la coule douce, préférant insoucieusement danser plutôt que de travailler et être utile à la société. Comme cette expression l’indique, ce nouveau single est un hymne à la danse, un concentré de rythmes afro-disco-funk, relevé par des percussions qui donnent au titre des sonorités festives et exquises. Le Métropolis décidément emballé, friand et réclame une rallonge de plaisir.

Et c’est parti pour cette 31e édition de ce festival qui coïncide cette année avec la célébration du 375e anniversaire de Montréal et du 150e du Canada. Cette nouvelle édition, qui se veut rassembleuse de tous les courants de la musique du monde, accueille plus de 700 artistes de 35 pays. Les Nuits d’Afrique à Montréal sont prometteuses, et en perspective beaucoup de rythmes, de joie et de plaisir !

Partager:

https://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/07/DSC05724_resize-1.jpghttps://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/07/DSC05724_resize-1-150x150.jpgSofiane IdirNuits d'AfriqueLes Montréalais, ô combien étaient nombreux à la salle des spectacles Métropolis, n'oublieront pas de sitôt, la soirée d'ouverture de la 31e édition du Festival International Nuits d'Afrique, animée par le groupe sénégalo-québécois Noubi Trio et le duo malien Amadou et Mariam.C'est au trio afro-acoustique Noubi d'ouvrir le bal...Journal économique, culturel et social