C’est connu, le premier juillet est non seulement la Fête du Canada mais c’est aussi, la fête des déménagements.  Qui dit déménagement, dit changement d’adresse, une tâche peu agréable certes, mais qui peut vous éviter bien des ennuis comme la non réception d’un chèque de prestations gouvernementales ou de votre renouvellement de permis de conduire, par exemple.

Comment procéder et combien cela coûte-t-il?
Il existe plusieurs méthodes de procéder à un changement d’adresse. Certaines sont totalement gratuites, alors que d’autres engendrent des frais. Non seulement les frais liés au changement d’adresse varient-ils, mais le temps consacré à celui-ci de même que le délai d’inscription de la nouvelle adresse varie aussi, en fonction de la méthode utilisée.

La première méthode, quoique peu contemporaine est le changement d’adresse par téléphone. Non seulement est-elle gratuite, mais elle a l’avantage de faire en sorte que sitôt avisé, le destinataire procéde au changement d’adresse. Par contre, elle requiert temps et patience car il faut parfois compter de longues minutes avant de parler à un préposé au téléphone dans certains ministères, mais il faut aussi disposer de temps libre durant les heures ouvrables, ce qui n’est pas donné à tous. La poste constitue également un moyen d’effectuer son changement d’adresse. Si les coûts et le temps qui y sont associés de même que le délai de réponse, représentent ses plus grands inconvénients, il n’en demeure pas moins que cette opération peut être effectuée au lieu et moment qui nous conviennent le mieux. Une autre forme payante de changement d’adresse est celle offerte par Postes Canada. Cette dernière n’est ni plus, ni moins que le réacheminement de votre courrier à votre nouvelle adresse. D’une durée limitée, elle vous oblige tout de même à effectuer d’autres démarches avant l’expiration du délai imparti, qui varie selon le forfait choisi et la méthode (en personne ou en ligne). Il s’agit donc d’une mesure temporaire. En ce qui concerne les branchés, il faut savoir que plusieurs outils s’offrent à vous. En effet, Internet regorge d’outils pour effectuer un changement d’adresse. Que ce soit le portail provincial de changement d’adresse qui permet d’aviser six ministères à la fois, en passant par le site web de l’Agence du Revenu du Canada qui offre la possibilité d’aviser plusieurs ministères ou encore, les sites web de vos différents fournisseurs (institution financière, télécommunications, créanciers, services publics, etc.), les choix ne manquent pas. Les avantages du changement d’adresse en ligne résident dans sa gratuité, sa rapidité, son accessibilité, mais aussi du fait que le changement d’adresse s’effectue en temps réel, avec confirmation au moment et au lieu que vous désirez.

Faire un choix éclairé
Peu importe la méthode employée, il suffit de choisir celle qui correspond le mieux à ses valeurs, au temps et au budget dont on dispose. Une brève réflexion devrait suffire pour faire un choix éclairé.

Qui doit-on aviser?
Bien sûr, il est impératif d’aviser les services gouvernementaux sous peine de se retrouver en fâcheuse position (prestations, avis de cotisation, permis de conduire et immatriculations, assurance-maladie et assurance collective), mais aussi, sa compagnie d’assurance auto et habitation. Il serait malheureux qu’un sinistre arrive et que la compagnie refuse de nous indemniser parce qu’on n’a pas fait son changement d’adresse. Les services publics (gaz naturel, électricité câblo-distribution, etc.) et les créanciers (prêt auto, banque, carte de crédit, prêt personnel, taxes scolaires et municipales) doivent aussi faire l’objet d’un avis car on leur doit généralement de l’argent. Finalement, les services de santé (pharmacien, médecin, dentiste, chiropraticien, etc.) et les employeurs, abonnements divers, garagiste, garderie, école devraient aussi faire partie des entreprises avisées, question que notre dossier soit à jour.

Martine Dallaire

Partager:

https://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/07/08-MD-Changement-dadresse_resize.jpghttps://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/07/08-MD-Changement-dadresse_resize-150x150.jpgMartine Dallaire.SociétéC’est connu, le premier juillet est non seulement la Fête du Canada mais c’est aussi, la fête des déménagements.  Qui dit déménagement, dit changement d’adresse, une tâche peu agréable certes, mais qui peut vous éviter bien des ennuis comme la non réception d’un chèque de prestations gouvernementales ou...Journal économique, culturel et social