Le Festival International du Film pour Enfants de Montréal (FIFEM) est heureux de dévoiler la programmation complète de sa 21e édition qui se déroulera pendant la semaine de relâche, du 3 au 11 mars prochain.

La cuvée 2018 vous propose notamment deux films en première mondiale, des primeurs et des coups de cœur. Les jeunes cinéphiles découvriront les classiques de demain dans cette programmation riche et variée, qui comprend sept longs-métrages et 20 courts-métrages réalisés par des femmes.

Grâce aux films présentés en « Compétition officielle » les familles visiteront la Chine avec BALLADE DU TIBET de Zhang Wei, qui suit une bande d’enfants souffrant de déficience visuelle qui se lance dans un périple incroyable afin de découvrir le monde et suivre leurs rêves ; la Belgique avec ROSIE & MOUSSA de Dorothee Van Den Berghe, présenté en première mondiale, un film sur la jeune Rosie, qui, ayant perdu la trace de son père, se lie d’amitié avec son nouveau voisin qui l’aidera dans sa quête d’identité; l’Italie avec SUR LES TRACES DES HÉROS d’Henry Rincón, récit inspirant du très courageux Edouardo qui, malgré son handicap et grâce à l’aide d’un professeur dévoué, trouvera la force de réaliser son rêve ; le Danemark avec LES KIDNAPPEURS de Frederik Meldal Noogard, une comédie d’action à l’humour décapant mettant en vedette la famille Bertram qui se voit attiré dans une combine rocambolesque de l’oncle Georg, éternel délinquant; l’Inde avec LE RÊVE DE PICHKU de Nila Madhab Panda, film Bollywood présenté en première mondiale qui suit les aventures du petit Pichku, qui grandit dans le plus grand bidonville de Delhi et est terrifié à l’idée de devoir faire caca en plein air, à l’instar des autres habitants; l’Islande avec JUSTE POUR L’ÉTÉ de Gudrun Ragnarsdottir, film touchant qui suit deux fillettes qui décident de s’évader du centre d’accueil où leur mère les a abandonnés; et l’Allemagne avec WENDY LA CAVALIÈRE de Dagmar Seume; à propos de la relation particulière qui unit une cavalière blessée et son cheval, qu’elle a sauvé de l’abattoir.

Pour une deuxième année consécutive, on retrouvera également une sélection de courts-métrages en « Compétition officielle ». Il s’agit de THE APE MAN (France) du réalisateur Pieter Vandenabeele, récit d’un petit homme grassouillet et casanier qui doit s’aventurer hors de chez lui lorsqu’il entend des bruits étranges chez son voisin ; NYMBUS THE CLOUD CATCHER (Brésil) de Marco Nick, à propos du jeune Nimbus qui attrape des nuages pour produire de l’eau pour son village, mais qui se trouve un jour propulsé dans le ciel ; LA MAISON DU HÉRISSON (Canada) de Eva Cvijanović, qui raconte l’histoire d’un hérisson respecté et envié des autres animaux, mais dont la dévotion à son logis irrite quatre méchantes bêtes ; VENT DE FÊTE (Suisse) de Marjolaine Perreten, qui se déroule dans un petit village suisse alors qu’une grande fête se prépare ; MERLOT (Italie) de Marta Gennari et Giulia Martinelli, qui présente une mamie dont l’humeur grincheuse va causer une série d’incidents inattendus ; MÉMO (France) de Julien Becquer, Éléna Dupressoir, Jules Durand, Viviane Guimarães, Inès Scheiber, qui présente Louis, retraité, qui veut à tout prix garder son indépendance face à la surprotection de sa fille Nina ; AN OLD LADY STEPPED OUT TO GET SOME BREAD AND PASTRY (Russie) d’Anastasiya Jakulina, qui souligne l’imprévisibilité du quotidien ; ROUES LIBRES (Belgique) de Jacinthe Folon, film d’animation qui annonce avec humour et fraîcheur le retour du vélo dans nos villes ; et THE ART OF COOKING (Allemagne) de Stella Raith, qui répond à la question : qu’arrive-t-il lorsque la crêpe devient un adversaire et qu’un cuisinier narcissique est sur le point de perdre son sang-froid?

Rappelons que c’est le film LE PETIT SPIROU, adaptation de la populaire bande dessinée éponyme, qui sera présenté en ouverture. Le long-métrage est réalisé par Nicolas Bary (Au bonheur des ogres, Les enfants de Timpelbach) et met en vedette Pierre Richard, François Damiens, Philippe Katerine, Natacha Régnier et Sacha Pinault.

Aussi, une panoplie de coups de cœur et de films inédits seront présentés au Cinéma Beaubien dans le cadre de la section « Panorama » du festival. C’est le cas des films ALISE & TRIGGER de Gunnar Vikene, Prix du Public au FIFEM 2008, qui raconte l’histoire touchante d’une fillette de 11 ans qui rencontre un cheval sauvage en fuite; LES AS DE LA JUNGLE de David Alaux, histoire loufoque d’un pingouin pro du Kung Fu qui doit faire appel à l’équipe de justiciers Les As de la jungle pour sauver son royaume ; LE GRAND MÉCHANT RENARD ET AUTRES CONTES de Patrick Imbert et Benjamin Renner, à qui l’on doit le populaire film Ernest et Célestine, le film, en nomination aux Césars, propose trois récits loufoques mettant en vedette des personnages à la personnalité décalée : un Renard qui se prend pour une poule, un Lapin qui fait la cigogne et un Canard qui veut remplacer le Père-Noël ; AVENTURES EN PLEINE NATURE de Simon Van Dusseldorp, charmante comédie toute en rires et en chansons qui suit un groupe de jeunes amis qui partent à la recherche de leur souris baptisé Peepeep; NELLY ET SIMON : MISSION YÉTI de Pierre Greco et Nancy Florence Savard, qui suit deux aventuriers qui se rendent au cœur de l’Himalaya pour prouver l’existence du Yéti ; et WILLY ET LES GARDIENS DU LAC de Zsolt Palfi, film d’animation qui raconte l’histoire de Willy Whistle, qui devra user de génie pour braver ses ennemis et ramener la paix; et finalement CROMAN de Nick Park, l’histoire d’un homme des cavernes courageux, Doug, et de son meilleur ami Crochon, qui s’unissent pour sauver leur tribu d’un puissant ennemi.

Pour la première fois, le FIFEM propose une sélection de films spécialement pour ados avec sa section « Ciné-ado ». On y trouve notamment le long-métrage CHARLOTTE A DU FUN réalisé par Sophie Lorain, qui met en scène une jeune fille qui se remet difficilement d’une rupture amoureuse et qui décide de se laissera aller à ses envies; GARDE LE SOURIRE de Sean Cisterna, inspiré de faits vécus, le film suit une jeune patineuse artistique qui voit son monde s’écrouler lors qu’elle apprend qu’elle est atteinte du cancer; LE SOLEIL DE MINUIT de Kirsten Carthew, à propos d’une adolescente qui décide de fuguer la maison de sa grand-mère suite à la mort de sa mère.

Ces deux derniers films seront d’ailleurs présentés en version anglaise (KISS & CRY et THE SUN AT MIDNIGHT) au Cinéma du Parc, qui propose encore cette année une programmation en anglais. Les jeunes cinéphiles pourront y découvrir les films LITTLE GREY FERGIE 1 & 2 de Peder Hamdahl Nass, qui suit les aventures d’un gamin curieux nommé Gustav et de son drôle d’ami, le tracteur Fergie ; une sélection de courts métrages ainsi qu’une rétrospective des studios Aardman, dont leur plus récent long-métrage, EARLY MAN de Nick Park.

Encore une fois, des films accessibles dès deux ans seront proposés dans la section « Mini-cinéphiles », avec notamment LA CABANE À HISTOIRES de Célia Rivière, présenté en première nord-américaine, ce film hybride (1/3 de prise de vues réelles et 2/3 d’animation) met en scène quatre amis qui découvrent les joies de la lecture et DANS LA FORÊT ENCHANTÉE DE OUKYBOUKY de Rasmus A. Sivertsen, film coloré sur les joyeux habitants de la forêt Oukybouky, qui doivent s’unir pour se défendre face à deux vilains voisins.

Le FIFEM s’associe de nouveau avec le Musée des beaux-arts de Montréal afin d’offrir aux enfants et à leur famille une occasion privilégiée de visionner les meilleures œuvres de la production mondiale. Des films primés et des coups de cœur des dernières éditions du FIFEM seront proposés gratuitement à l’Auditorium Maxwell-Cummings. La sélection compte notamment MONSIEUR GRENOUILLE d’Anne van der Heide, présenté en français et en anglais ; LE CŒUR EN BRAILLE de Michel Boujenah ; ANTBOY 3 : LE COMBAT FINAL d’Ask Hasselbalch ainsi qu’un programme de courts-métrages en provenance du Royaume-Uni.

Trois activités gratuites seront également proposées au Cinéma Beaubien. Tout d’abord, les amateurs de bandes dessinées pourront découvrir en exclusivité les trois premiers épisodes de la série télévisée LES LÉGENDAIRES, bientôt diffusée sur les ondes de Télé-Québec. Aussi, les festivaliers pourront découvrir EN ROUTE POUR PERSEIGNE, un documentaire qui nous emmène dans l’une des plus vieilles colonies de vacances de France. Finalement, avec LE COMBAT DES COURTS, les jeunes pourront découvrir une compilation de courts-métrages sélectionnée par d’autres jeunes de leur âge. En effet, dans le cadre du Programme Montréalais d’Action Culturelle, des classes du primaire ont été appelées au renfort pour jouer le rôle de programmateur, en analysant une panoplie de films pour finalement sélectionner leurs favoris.

Les 7 et 8 mars 2018, des ateliers gratuits seront donnés par les animateurs de L’OEIL CINEMA, programme éducatif de l’Association des cinémas parallèles du Québec. Présenté à La Maisonnée, l’atelier Métiers du cinéma, qui survole les grandes étapes de la production d’un film, sera offert en matinée et l’atelier Je m’anime, qui explore la technique de pixillation (enregistrement image par image), sera proposé en après-midi.

Pour toute la programmation : fifem.com

Partager:
https://linitiative.ca/wp-content/uploads/2018/02/Info-728-X-96-bleu-3.pnghttps://linitiative.ca/wp-content/uploads/2018/02/Info-728-X-96-bleu-3-150x96.pngadminCommuniquésLe Festival International du Film pour Enfants de Montréal (FIFEM) est heureux de dévoiler la programmation complète de sa 21e édition qui se déroulera pendant la semaine de relâche, du 3 au 11 mars prochain. La cuvée 2018 vous propose notamment deux films en première mondiale,...Journal économique, culturel et social