L’incivilité au travail cela vous dit quelque chose? Pour ma part, je dois vous avouer que j’ignorais totalement l’existence de ce mot avant de vivre cette situation on ne peut plus désagréable. Mais quel est donc ce mal qui afflige tant d’entreprises?

C’est connu, une seule pomme pourrie dans un sac peut rendre la totalité des fruits inconsommables, il en est de même pour l’incivilité qui peut rendre l’atmosphère de travail dangereusement toxique. Mais qu’est-elle au juste?

Des comportements non désirés

Bâiller aux corneilles durant une réunion, envoyer des textos à table pendant le repas du midi ou pire encore, pendant une rencontre professionnelle, omettre de répondre aux salutations d’un collègue le matin, faire la sourde oreille lorsqu’un collègue éprouve des difficultés avec la machine à photocopier, par exemple, ou ne pas lui ouvrir la porte alors qu’il a les bras chargés de paquets : voilà quelques exemples de comportements illustrant le concept d’incivilité au travail. Bref, pour résumer, l’incivilité se traduit par un manque de savoir-vivre au travail.

Un effet boule de neige

Qu’il s’agisse de comportements conscients ou non, ces attitudes donnent l’impression aux collègues qui les subissent, de ne pas être respectés, mais ils tendent également à se propager au sein du groupe. Tout le monde le fait, fais-le donc! Plus est, plus le coupable occupe un rang hiérarchique élevé, plus son impolitesse se répandra puisqu’un tel comportement sera de facto approuvé par les seuls agissements du patron.

Des conséquences importantes

À l’instar du harcèlement au travail, l’incivilité conduit à une baisse de rendement, mais aussi, d’insatisfaction professionnelle et elle accroît les risques de maladies mentales et d’épuisement professionnel dans toutes les sphères d’activités de l’entreprise. De plus, la tolérance risque de mener à des manquements comportementaux beaucoup plus graves comme le harcèlement ou la violence verbale ou physique, et puisqu’on aura, au départ, banalisé l’incivilité, on sanctionnera rarement les autres comportements néfastes.

Un concept qui doit être sanctionné

Puisqu’en vertu de la Loi sur les normes du travail, l’employeur doit procurer un milieu de travail qui ne soit ni néfaste pour la sécurité physique ou mentale du salarié, celui-ci devrait sanctionner l’incivilité puisqu’elle risque à la longe, de miner le moral des troupes. Certes est-il possible d’en discuter de salarié à salarié avec le principal concerné mais est-ce une solution réellement rentable et ne risque-t-elle pas d’engendrer des conflits au sein de l’entreprise? Les spécialistes en gestion des ressources humaines se penchent sur ce concept depuis quelques années et croient que chaque entreprise devrait disposer d’un code de conduite pour éviter de telles situations et que ceux qui le transgressent devraient faire l’objet de réprimandes pour cause d’insubordination.

Martine Dallaire

Partager:

https://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/07/06-MD-Incivilité-au-travail_resize.jpghttps://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/07/06-MD-Incivilité-au-travail_resize-150x150.jpgMartine Dallaire.Emploi L’incivilité au travail cela vous dit quelque chose? Pour ma part, je dois vous avouer que j’ignorais totalement l’existence de ce mot avant de vivre cette situation on ne peut plus désagréable. Mais quel est donc ce mal qui afflige tant d’entreprises?C’est connu, une seule pomme pourrie dans un...Journal économique, culturel et social