À la demande du gouvernement du Québec, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ), avec la collaboration du ministère de l’Immigration, de la Diversité de l’Inclusion (MIDI), tiendra une consultation sur la discrimination systémique et le racisme, dont l’objectif sera de proposer des solutions concrètes et durables, engageant l’ensemble des acteurs de la société québécoise, pour combattre ces problématiques. Les Québécoises et les Québécois seront invités à prendre part à la consultation, qui se déroulera au cours de l’automne 2017.

À l’occasion d’une conférence de presse, la ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Mme Kathleen Weil, et la présidente de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, Mme Tamara Thermitus, ont présenté les différentes étapes de la consultation. Mme Maryse Alcindor, présidente du comité-conseil, de même que plusieurs membres de ce comité étaient aussi présents à l’événement.

Les personnes qui désirent se prononcer pourront le faire par les moyens suivants :

  • Au début du mois de septembre, un site Web sera en ligne, afin de permettre aux résidents et aux résidentes du Québec de s’exprimer, en remplissant un questionnaire en ligne ou en déposant un mémoire.
  • Environ 15 à 20 organismes à but non lucratif dans diverses régions du Québec seront sélectionnés à la suite d’un appel de propositions lancé aujourd’hui, afin de mener des séances de consultation durant les mois de septembre et d’octobre, pour recueillir des témoignages de personnes qui ont vécu de la discrimination ou du racisme, ou qui souhaitent proposer des pistes de solution.
  • Quatre groupes de travail seront aussi formés dès septembre, afin de se pencher sur différentes thématiques liées à la discrimination systémique et au racisme : l’emploi et le travail; l’éducation, la santé, les services sociaux et le logement; la justice et la sécurité publique; la culture et les médias.
  • Un forum public réunissant plusieurs experts et acteurs du milieu se tiendra en novembre 2017 et sera alimenté par les travaux des groupes de travail. Ce sera l’occasion de partager des connaissances, des données de recherche et des témoignages, afin de dresser un état de situation complet et de recueillir des propositions de pistes d’action. Les travaux des groupes d’experts et les résultats du forum serviront à alimenter les recommandations qui seront soumises au gouvernement par la CDPDJ à la fin de la consultation.

 

Rappelons que le comité-conseil, formé au printemps dernier, avait comme mandat de conseiller la ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion quant aux thèmes à aborder ainsi qu’aux objectifs et à la forme de la consultation. Les avis ont servi de base à l’élaboration de la formule de consultation présentée aujourd’hui.

Citations

« Les sociétés ouvertes et inclusives comme la nôtre sont basées sur des valeurs démocratiques et la conviction profonde que tous ont une contribution à apporter à la collectivité.

La lutte au racisme et à la discrimination est une responsabilité partagée qui nécessite un engagement continu, afin de favoriser une égalité réelle pour tous les Québécois, quels que soient leur nom, la couleur de leur peau, leur religion ou leur origine.

La consultation que notre gouvernement annonce aujourd’hui est une occasion de favoriser une mobilisation de l’ensemble de la société civile, de prendre acte de nos succès et des défis qui persistent, de s’inspirer des meilleures pratiques et de proposer des actions pour éliminer les obstacles à la pleine participation. »

Kathleen Weil, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion

« Au-delà de la tolérance, il faut que les acteurs sociaux s’engagent à ce que toutes et tous puissent réaliser leur plein potentiel à l’abri de toutes formes de discrimination. Il s’agit non seulement d’une question de droits fondamentaux, mais également d’une question de justice sociale.

La Commission veille au respect des droits prévus  par la loi quasi constitutionnelle qu’est la Charte des droits et libertés de la personne. Cette expertise alimentera la réflexion. La Commission  considère essentiel  que  les personnes visées par la  discrimination systémique et le racisme soient entendues afin que des solutions concrètes émergent. J’invite l’ensemble de la population à participer à cette consultation. Votre voix compte et nous voulons l’entendre! »

Tamara Thermitus, présidente de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

Partager:

https://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/07/discrimination.jpghttps://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/07/discrimination-150x150.jpgadminQuébecÀ la demande du gouvernement du Québec, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ), avec la collaboration du ministère de l’Immigration, de la Diversité de l’Inclusion (MIDI), tiendra une consultation sur la discrimination systémique et le racisme, dont l’objectif sera de proposer...Journal économique, culturel et social