Matinée ciné-jeunesse : droits et devoirs des enfants – Cinémathèque québécoise

Désireux de transmettre la passion du cinéma et d’éveiller la curiosité des jeunes québécois aux réalités du continent africain, Vues d’Afrique, en partenariat avec des écoles secondaires et primaires de la région de Montréal organise, sous l’égide de l’UNESCO, des projections de films et des ateliers thématiques du 18 au 21 avril. Cette année, près de 1500 jeunes seront accueillis sur les lieux du festival.

10h – 12h: Rantsana Iray (Sur une branche), un court-métrage d’animation qui représente une course entre un caméléon et une mouche, le tout sur une branche…
Aya wal Bahr (Aya va à la plage), un court-métrage de Maryam Touzani (Maroc) mettant en scène une jeune fille de 10 ans qui, enfermée à double tour, trouve le moyen de s’évader de son quotidien.
12h 30 – 15h: Marabout, du réalisateur sénégalais Alassane Sy, relate l’histoire d’un détective dakarois sur la trace d’un groupe de jeunes qui lui ont dérobé son téléphone cellulaire…
Étudier à la lumière des lampadaires publics faute d’accès à l’électricité, voici ce que Seidou Samba Touré, du Burkina Faso, tente d’illustrer à travers son court-métrage L’espoir du lampadaire.
Salle de projection principale de la Cinémathèque québécoise
20h 30 – 23h: Soirée consacrée au Festival du cinéma africain de Khouribga (Maroc)
Saïd Khallaf, réalisateur de la production marocaine A Mile in my Shoes, sera présent pour présenter son film qui dépeint, sur trame de problèmes sociaux universels, l’histoire de Saïd, un jeune de la rue.

Salle Fernand-Seguin
15h 15 – 17h 45: Les guérisseurs de l’ombre, documentaire de Pierre Michel Jean, dresse, à partir d’une perspective tout haïtienne, le portrait du système para-sanitaire qui vient pallier les lacunes d’un système de santé inexistant.
Dans Ishyaka, la volonté de vivre, Joseph Bitamba invite le public à apprécier le chemin parcouru par le Rwanda vingt ans après le terrible génocide qui a ravagé le Pays des mille collines.
20h 45 – 23h 15: Maputo, documentaire de João Graça et Fábio Ribeiro dresse le portrait de la capitale du Mozambique, une ville émergente au rythme effréné. Le film sera projeté en présence Fabio Riebeiro.
Vues d’Afrique, c’est aussi…
Le Baobar – salle Normand McLaren de la Cinémathèque québécoise: ouvert tous les jours de 17h à minuit, ce lieu de convivialité propose des rencontres autour de mets africains, cocktails, boissons et rafraichissements. Des kiosques représentant le Congo, la Guinée et le Sénégal seront installés pour inviter les festivaliers au voyage.

Partager:

adminCommuniquésMatinée ciné-jeunesse : droits et devoirs des enfants – Cinémathèque québécoise Désireux de transmettre la passion du cinéma et d’éveiller la curiosité des jeunes québécois aux réalités du continent africain, Vues d’Afrique, en partenariat avec des écoles secondaires et primaires de la région de Montréal organise, sous l’égide...Journal économique, culturel et social