La réalisatrice d’origine catalane Carla Simón signe son premier long-métrage. Émouvant du début à la fin, Summer 1993 raconte le récit de Frida, une fillette de 6 ans qui a perdu sa mère et qui doit quitter Barcelone pour aller vivre dans un village avec la famille de son oncle. Le deuil est une notion que Frida comprend mal. Le deuil d’une perte douloureuse s’additionne à celle de quitter sa maison et sa ville natale. Elle doit tout réapprendre, un apprentissage tout aussi éprouvant que le départ de sa mère.

De plus, la maladie hante sa vie. Les allers-retours à l’hôpital se multiplient. Les crises face à l’inconnu aussi. Carla Simón puise dans les subtilités pour nous raconter un récit pénible qui se veut autobiographique.

Le jeu de la jeune actrice Laia Artigas contribue de manière exceptionnelle à dévoiler cet imaginaire qui aurait pu rester un été quelconque, mais qui se fait aujourd’hui printemps pour les amateurs du bon cinéma.

Summer 1993 | Version originale Catalan | Sous-titré en anglais | Réalisé par Carla Simón | Compétition Internationale Drame Drame/Famille | Espagne | 97 Minutes | 2017 | En Compétition

Eduardo Malpica Ramos

Partager:

https://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/10/summer-1993.jpghttps://linitiative.ca/wp-content/uploads/2017/10/summer-1993-150x150.jpgEduardo Malpica RamosFNCLa réalisatrice d'origine catalane Carla Simón signe son premier long-métrage. Émouvant du début à la fin, Summer 1993 raconte le récit de Frida, une fillette de 6 ans qui a perdu sa mère et qui doit quitter Barcelone pour aller vivre dans un village avec la famille de son oncle. Le deuil est une notion que...Journal économique, culturel et social